B 530 780 470 580 600 500 420 560 650 520 La 12ème


470
CE N'EST LE BON CHEMIN
QUE SI LA FLECHE VISE LE COEUR

Un déplacement, le premier trait et la lumière.



La charade indique un autre lieu:

1er  : A (gaîté qui se multiplie..Ah, Ah !)
2eme : [ espace ]
3eme : R (de l'air)
4eme : O (de l'eau)
5eme : N (couché il ronfle, Zzzz)
6eme : C (vaut cent en chiffre romain)
7eme : E (un n'e !)
8eme : V (de victoire)
9eme : A (l'étonnement, Aaaaaaa ?)
10eme: U (un u avec la liaison)
11eme: X (l'inconnue)

A RONCEVAUX, ville d'Espagne nommée aujourd'hui Orreaga !
L'on comprend que piéton dans l'énigme précédente est un pèlerin qui se rend à Saint-Jacques-de-Compostelle (Le W inversé sur la boussole donne un "M". Cette lettre bien en évidence sur le piéton est une référence à Jacques le Majeur). Empruntant la Via Lemovicensis (partant de Vézelay) il croise à Bourges le cocher. C'est là que nous l'apercevons. Il nous évoque sa volonté à découvrir son chemin de lumière (spirituelle...elle apparaît dans le visuel de l'énigme précédente). Intrigués, nous le suivons (nous aussi en quête de...vérité).
C'est en arrivant à Roncevaux que nous saisissons que notre objectif se situe en France et qu'il n'est pas nécessaire de continuer notre parcours sur les terres espagnoles. Nous saluons le pèlerin et nous nous retournons...
   

Les routes de Saint Jacques de compostelle et le piéton faisant le chemin...


Roncevaux était le siège d'une célèbre bataille en 778. En effet, c'est ici que Roland et sa fameuse épée Durandal prirent part à la légende. Gravement blessé, Roland essaya de briser son arme contre un rocher pour ne pas qu'elle tombe aux mains de l'ennemi. Mais c'est la roche qui se cassa (explication du visuel).
Ce combat eut lieu plus précisément au port d'Ibaneta, à quelques kilomètres de Roncevaux. Un monument commémoratif (datant de 1967) y demeure. Malheureusement, il a été vandalisé, mais on peut encore en trouver des photos comme sur ce site.

 

Le "A" précédent Roncevaux indique l'évènement qui s'y est déroulé. C'est lui qui pointe avec précision le départ de notre trait : le col d'Ibaneta. Sur la carte, il est représenté par son altitude : 1057 m.

Bourges étant désigné comme un polygone jaune assez large, il faut trouver un second point défini. C'est là que le titre nous aide : "la flèche vise le coeur". Une allusion au décès de Richard coeur de Lion à Chalus (commune de Haute-Vienne) en 1199. Il aurait été mortellement blessé par une flèche...

Le trait continu finalement au centre de l'ouverture (Bourges) et l'on voit l'Aube (département et rivière). Sachant qu'il existe une relation entre l'énigme 530 et la 470 (les deux sont des charades) nous pouvons affirmer que le Coq confirme bien cette lumière en l'annonçant dès le départ.

     

Note : Le département de l'Aube(n°10) tire son nom de la rivière dont l'étymologie "Alba" (blanche) daterait de 877 ! En changeant le 8 de position, on retombe sur 778..

 

Les BASES que Max nous donne en début du jeu se complètent :
    -BON OEIL = Bourges (centre du jeu ou noeud - voir plus loin-)
    -BON PIED = 33 cm
    -BON CHEMIN = direction de la lumière (trait partant de A en direction de B)


 

Remarques :
- Le trait passe entre la gironde (33) et le Lot et Garonne (47)
- Le numéro de l'énigme est 470
- À 74 cm en partant du "Port d'ibaneta", en passant par Bourges, nous tombons exactement sur le mot "aube" (la rivière. Voir plus haut).


En plus :

La méridienne de Paris sépare littéralement la France en deux parties. Elle débute au nord à Dunkerque, passe par Bourges et termine sa course (en france) dans la commune la plus au sud : Prats-de-Mollo-la-Preste.

 

 
Toutes images, écrits, graphismes diffusées sur le site "www.chassesautresorludiques.com" appartiennent à son auteur.
Toute utilisation commerciale ou dans un site personnel est strictement interdite sans l’accord préalable de l’auteur ©.