Faire une recherche :  



 
5 Mai 2017    Portrait : HUMAN

Avec la sortie de sa bande dessinée (Sous les étoiles), Human (alias Étienne Matthieu) a réussi son pari : proposer à la fois un roman et une chasse au trésor pour un public curieux prêt à relever des défis.

Mais Human n'en est pas à son coup d'essai ! Retour succinct sur son parcours atypique...

Son goût pour l'aventure le pousse, après avoir obtenu sa Licence acoustique, à sillonner une partie de l'Océanie. Son carnet de voyage se remplit alors de paysages réalisés à l'aquarelle.

De retour en France, son travail le mène à Autun, une commune dans laquelle il se sent en parfaite osmose. Il découvrira, par l'intermédiaire de l'un de ses amis, le livre de la chouette d'or. C'est certainement cet univers particulier qui l'encouragera, en 2012, à créer (avec son associé) sa première chasse au trésor : « La quête des rois ».

Un jeu se déroulant le temps d'un week-end à Autun et ses alentours. Un succès pour les organisateurs qui ont rassemblé 38 équipes (126 personnes).

 

Animateur de courses d'orientation pour l'ASPeN d'Autun (Association des Sports de Pleine Nature),
Human reste dans son élément récréatif : la nature....la liberté...

Pourtant un projet plus ambitieux lui trotte déjà dans la tête. Mais il a besoin de s'écarter un peu du quotidien et, avec son sac à dos, il part dans la forêt du Mont Beuvray, proche de Bibracte. Il note sans relâche des idées sur son carnet dont il ne se sépare pas. Toutefois, en plein mois de janvier, l'air glacial et la neige écourteront son escapade. Cela n'est pas un problème, car il aura tout de même réussi à concevoir l'architecture de sa bande dessinée « Sous les étoiles ». Une composition qui lui demandera trois ans de travail !

Un résultat stupéfiant qui mêle roman d'aventures et véritable chasse au trésor cachée à travers les 74 planches. Sur son site, il explique :
« Aucun déplacement sur le terrain n’est nécessaire pour résoudre les énigmes. Tout peut être résolu depuis chez soi. Évidemment, un déplacement est indispensable, à la fin, pour déterrer la contremarque (un jaspe circulaire). »

À travers le héros du livre, l'on rencontre un peu la personnalité de l'auteur. Un individu humble, discret, curieux et généreux :
"Je ne fais pas ça pour le profit et je ne souhaite pas en faire un métier, c'est bien la passion qui m'anime, mais je touche quand même des royalties sur les ventes de la BD. C'est, d'ailleurs, avec cet argent que je financerai la récompense (d'une valeur de 1000€) puisque je n'ai souhaité aucun partenaire financier."


 

 

Un univers énigmatique et poétique...

 

Au sujet de ses prochaines entreprises, il nous répond simplement : « L'on m'a proposé d'animer un 'escape game' sur Autun. Cela a vraiment l'air sympa ! »

 

À coup sûr, nous entendrons encore parler de Human...

 

Merci à lui de nous avoir reçu dans la ville qui lui tient à cœur. Et merci pour sa gentillesse.

 

Crédit image : Human
Crédit photo : Aude


 

 

 


 

 


 
27 Avril 2017    Coup d'oeil : Dingbat ? Vous avez dit Dingbat !

Les dingbats sont des devinettes qui consistent à retrouver des mots, titres, expressions ou réflexions, avec seulement des lettres, chiffres ou signes typographiques.

C'est en observant la position de ces caractères, leur forme, leur couleur ou phonétique qu'il est possible, de manière très logique, d'arriver au résultat recherché. En voici un très simple :

RI

TAPIS

Vous avez trouvé ? Il s’agit d'un tapis de souris (un tapis dessous ri).

Toutefois, certains Dingbats étaient déjà inventés bien avant la création du mot. Ils étaient alors considérés comme rébus, telle la réponse de Voltaire (1694-1778) au roi de Prusse Frédéric II (Friedrich der Zweite) qui lui avait lancé une invitation à souper :

G a
(G grand, a petit : J'ai grand appétit).


 

Mais d'où vient ce mot étrange ?
L'étymologie de ce nom anglais/américain offre plusieurs versions :

1838 : Sorte de boisson alcoolisée (dans le sens qui assomme).
1905 :Mot utilisé pour indiquer une chose inconnue (le truc, le machin,..).

1905 : Personne insensée. Surtout employé dès 1971 lors de la diffusion d'une série américaine (All in the Family ».
1912 : Terme d'imprimerie mentionnant un ornement typographique. Il est aujourd'hui encore utilisé outre-Manche pour décrire les « polices » informatiques qui ont des formes et des symboles.

 

Le casse-tête à proprement parlé est certainement un mélange de ces quatre origines. Mais il est incontestable que le mot a été popularisé dans notre pays grâce à la sortie du jeu de société en 1980 par Paul Sellers : Dingbats.
De nouvelles versions verront le jour quelques années plus tard avec notamment les « Dingbats illustrés » qui combine lettres et couleurs.

Il prend différents noms suivant les pays :

« WHATZIT? » en Amérique du Nord, « KATCH-ITS » en Australie, « WAS IS'ES » en Allemagne, ou « ¿QUE ES? » en Espagne.

 

Il n'est pas étonnant que son succès allait entraîner de nouvelles idées  ! Et c'est ainsi qu'en 1991 (jusqu'en 1992), un jeu télévisé basé sur le même principe, présenté par Thierry Beccaro, faisait son apparition (en France) : Dingbats...evidement.


Une émission qui ne nous rajeunit pas...

Depuis, internet et de récentes applications (Lire Entre les Lignes sur Android) relayent largement ce divertissement. Il est donc très aisé de trouver ces devinettes. En voici quatre exemples :


 

Elles proviennent de ce Blog. Il en recense plus de 1300 (avec les solutions) !

 

1 – ANGOULEME (En GOUL, M)
2 – LE VERRE DE LUNETTE (L'E vert de lunette)

3 – UN CHÂTEAU HANTE ( un château en T)
4 – AGENDA (Âge en DA)

Mais ces « énigmes » n'ont jamais été réellement utilisées dans des chasses au trésor. Problème d'approximation ou de limitation dans la figuration des phrases à obtenir ? Qui réussira à en confectionner une ?

Enfin, voici notre petite création...©

C'est un trésor disparu au centre de l'île (7 un, 13 or, 10 paru, au centre de L'ILE).


 


 


 

 
Pages :1234>>
 
Toutes images, écrits, graphismes diffusées sur le site "www.chassesautresorludiques.com" appartiennent à son auteur.
Toute utilisation commerciale ou dans un site personnel est strictement interdite sans l’accord préalable de l’auteur ©.